Nous utilisons des cookies, et des technologies similaires, pour améliorer les fonctionnalités de notre site, l’expérience utilisateur, l’analyse du trafic et vous proposer des publicités adaptées à vos centres d'intérêt, les cookies traitent ainsi certaines données personnelles. Pour en savoir plus, lisez notre Politique de gestion des cookies et notre Politique de confidentialité. En cliquant sur le bouton « OK » ou en utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.

Logo Staples

La vérité sur l’hygiène de nos bureaux et comment résoudre le problème

  • Staples_article

Nombre d’entreprises sont soucieuses de l’apparence de leurs locaux et cherchent à offrir un environnement qui soit stimulant, sain et productif. Mais à y regarder de plus près, l’hygiène de certains bureaux nous réserve des surprises non visibles à l’œil nu. En effet, aussi propre et hygiénique qu’un bureau puisse paraître, en réalité, un monde de germes et de bactéries florissant peut prospérer, là où nous passons le plus clair de nos journées.

Il n’y pas que la cuisine et les toilettes pour abriter les germes les plus nocifs. Les bureaux seraient bien pires. En réalité, une étude a démontré qu’alors qu’une lunette de toilette abriterait une dizaine de microbes par centimètre carré, un clavier d’ordinateur en posséderait lui seul jusqu’à 550 pour la même surface. 

Avec ceci à l’esprit, voici cinq aspects de la vie au bureau qui pourraient sérieusement affecter la santé de vos employés.

Des mains sales sur un clavier et la souris
On estime que 80 % des infections sont transmises par le toucher, donc pas étonnant que toute zone en contact fréquent avec les mains est sujette à problème. Les deux objets que votre personnel touche le plus au bureau sont souvent leur clavier et leur souris. La pratique du « hot desking », qui consiste à travailler au poste de quelqu’un d’autre, se faisant de plus en plus courante, certains de vos employés partagent peut-être même leur équipement, ce qui augmente encore les risques de propagation microbienne. 

Mais alors que le risque de contracter une infection à partir d’un clavier ou d’une souris est réel, le problème n’est pas difficile à résoudre. La combinaison : lavage des mains régulier plus nettoyage des appareils électroniques à l’aide de lingettes antibactériennes permet de considérablement réduire ces risques.

Le partage de téléphone
Pour beaucoup d’entre nous, l’époque du téléphone personnel au bureau est bien révolue alors que l’utilisation croissante du téléphone portable et des emails s’est chargée de remplacer la ligne fixe. Cela dit, le partage d’un téléphone fixe (interdépartemental) est de plus en plus courant dans les entreprises d’aujourd’hui et cela pose un risque évident pour la santé.  En effet, la proximité de la bouche et des mains lors de la manipulation d’un combiné facilite grandement la transmission des germes. Encore une fois, en associant : lavage des mains réguliers et nettoyage du combiné à l’aide d’un produit antibactérien, les risques à la santé peuvent être considérablement minimisés.

Des collègues aux bureaux les uns des autres
Dans n’importe quel bureau, des échanges de bureaux finissent toujours par avoir lieu à un moment donné ou à un autre. Cela contribue encore à la propagation des bactéries et lorsqu’on sait que certains types d’E.coli peuvent survivre pendant plus d’un an, tout devrait être fait pour contenir et combattre la présence des bactéries de manière générale. En plus de l’entretien régulier, la création de zones d’échange peut permettre de pallier au problème.

Déjeuner au bureau
On estime qu’environ 87 % d’entre nous mange à son bureau, soit parce que nous manquons de temps, soit parce qu’il n’y a pas d’autre alternative (la présence d’une cantine ou d’une salle de repos).  Non seulement cela peut donner l’impression que l’on n’a pas de vraie pause de toute la journée mais, en plus, les miettes tombées et liquides renversés durant le repas créent un terrain favorable à la prolifération des bactéries. Une solution évidente est de mettre une salle commune à la disposition des employés, nettoyée de fond en comble en fin de journée.

La vaisselle sale entreposée sur son bureau
Liée au problème du déjeuner à son bureau, la vaisselle sale laissée sur son bureau l’après-midi, elle aussi, favorise la prolifération des bactéries. Qui plus est, les résidus de nourriture attirent les nuisibles qui, à leur tour, s’accompagnent aussi de bactéries La seule réponse possible : une tolérance zéro. Assurez-vous que tout le monde (même les stagiaires) soit au courant qu’il est obligatoire de débarrasser son bureau quand on a terminé et de mettre sa vaisselle dans le lave-vaisselle ou de la laver soi-même.

Bien entendu, ces suggestions ne visent pas seulement à rendre votre bureau plus hygiénique. Elles permettront aussi de faire de votre espace de travail un endroit plus agréable à vivre toute la journée. Difficile de nier que cela est simple à faire et qu’il y a peu de raisons légitimes de refuser.

L'effroyable vérité sur l'hygiène au bureau

En savoir plus

Les meilleurs conseils de nettoyage de printemps à l'attention des responsables des locaux

En savoir plus

Continuer à lire

Contacter
close

Demande d'informations

Vous pouvez appeler un commercial Staples au numéro suivant:

0825 33 44 55

Vous pouvez également compléter le formulaire ci-dessous pour que l'un de nos commerciaux vous contacte dans les plus brefs délais.

Get help FR

Form