Nous utilisons des cookies, et des technologies similaires, pour améliorer les fonctionnalités de notre site, l’expérience utilisateur, l’analyse du trafic et vous proposer des publicités adaptées à vos centres d'intérêt, les cookies traitent ainsi certaines données personnelles. Pour en savoir plus, lisez notre Politique de gestion des cookies et notre Politique de confidentialité. En cliquant sur le bouton « OK » ou en utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.

Logo Staples

Quel impact l’hygiène au bureau a-t-elle sur l’Europe ?

Partager via:
Staples_article

En arrivant au travail, on espère tous trouver un environnement propre, sain et agréable et pour l’employeur, il est logique de s’assurer que c’est le cas si l’on veut des employés satisfaits, productifs et en bonne santé. Or, si ces conditions ne sont pas réunies sur votre lieu de travail, l’opposé peut se produire avec un personnel désenchanté qui risque de s’absenter en raison de problèmes de santé. Cela peut évidemment avoir des conséquences indésirables sur les opérations d’une organisation qui peut se retrouver en sous-effectif et donc n’opérer qu’à une fraction de son potentiel de productivité.

Le problème existe partout en Europe, aussi nous nous sommes intéressés à, qui cela affecte t-il le plus et aux conséquences que l’absence d’hygiène au travail peut avoir.

Congés maladie

Au Royaume-Uni, entre 2014 et 2015 on estime le nombre de journées de travail perdues en raison de problèmes de santé à 23,3 millions (la durée moyenne du congé maladie étant de 19 jours). S’il n’est pas possible d’attribuer l’ensemble de ces absences à un manque d’hygiène sur le lieu de travail, c’est pourtant le cas pour une proportion significative d’entre elles. Les raisons de ces absences comprennent typiquement des maladies contagieuses, comme le rhume et la grippe, ainsi que des conditions, telles que l’intoxication alimentaire et les maux d’estomac causés par le manque d’hygiène au travail.

En Europe, les chiffres indiquent que le pays dont la proportion d’employés à s’être absentés en raison d’une condition liée au travail la plus élevée est l’Autriche avec 11 %. En France, cette proportion serait de 5,8 % et de 2 % au Royaume-Uni, 2,6 % en Espagne et 7,6 % en Suède.

Zones à risques de l’environnement professionnel

Il est très probable que les zones de votre lieu de travail que vous croyez être les moins hygiéniques ne soient pas celles qui le sont réellement. Un certain nombre d’articles scientifiques ont révélé que ce sont les bureaux eux-mêmes et leurs alentours qui sont porteurs des bactéries les plus nocives de notre lieu de travail, et non les toilettes comme on pourrait le penser. On a par exemple découvert qu’une lunette de toilette ne recèle en moyenne pas plus d’une dizaine de microbes par cm2, par opposition à un clavier d’ordinateur qui en abriterait plusieurs centaines sur une même surface. Les téléphones fixes seraient également parmi les principaux coupables avec 4 200 microbes par cm2. Or, seuls 3 % des entreprises nettoieraient suffisamment leurs équipements. 

De plus, nos bureaux étant conçus pour favoriser les échanges, les bactéries y sont très facilement transmises d’un individu à l’autre avec les conséquences évidentes que cela implique.

Comparaison entre pays européens

Il existe de fortes variations du taux de maladie en Europe, néanmoins certaines tendances peuvent être identifiées. En termes de pourcentage des employés à avoir posé des congés maladie, les chiffres de l’autorité britannique de la santé et de la sécurité au travail (l’HSE) indiquent que, pour 2013, c’est la République d’Irlande qui s’en sort le mieux avec 1 % seulement de ses salariés et l’Autriche le moins bien à 11 % de sa masse salariale.

Contre toute attente, les pays scandinaves semblent eux aussi avoir des taux d’absentéisme particulièrement élevés dans le secteur public, ce que certains rapports ont attribué à l’indemnité versée en cas de congé maladie en Suède, en Finlande et au Danemark. Une tendance similaire est d’ailleurs observable dans le secteur public britannique. 

Quel impact sur l’économie ?

Bien sûr la question qui se pose est : qu’est-ce que les maladies liées au travail coûtent à ces pays et aux entreprises ?  Encore une fois, ceci varie considérablement en fonction du pays. En Allemagne, on estime que le coût s’élève à 73 milliards d’euros (3 % du PIB) en termes de perte de productivité mais à seulement 32,8 milliards d’euros au Royaume-Uni. 

Malgré cet écart, aucune des deux sommes mentionnées n’est insignifiante en termes d’absorption par l’économie d’un pays quelle qu’en soit la taille. Pour une entreprise, ces pertes sont à éviter absolument si l’on veut préserver sa rentabilité. L’optimisation des mesures d’hygiène en place dans votre entreprise peut sensiblement contribuer à résoudre ce problème coûteux pour votre organisation. C’est pourquoi il est temps d’adopter quelques règles d’hygiène simples qui auront un impact positif sur la viabilité de votre entreprise au long terme.

Partager via:

Continuer à lire

Contacter
close

Demande d'informations

Vous pouvez appeler un commercial Staples au numéro suivant:

0825 33 44 55

Vous pouvez également compléter le formulaire ci-dessous pour que l'un de nos commerciaux vous contacte dans les plus brefs délais.

Get help FR

Form