Nous utilisons des cookies, et des technologies similaires, pour améliorer les fonctionnalités de notre site, l’expérience utilisateur, l’analyse du trafic et vous proposer des publicités adaptées à vos centres d'intérêt, les cookies traitent ainsi certaines données personnelles. Pour en savoir plus, lisez notre Politique de gestion des cookies et notre Politique de confidentialité. En cliquant sur le bouton « OK » ou en utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.

Logo Staples

Vos employés sont-ils aptes au travail ?

Partager via:
  • Fellowes

Plus de la moitié (56 %) des travailleurs européens vont actuellement travailler alors que leur performance est affectée par des problèmes de santé liées au travail – et pratiquement un tiers (29 %) ont admis avoir envisagé de changer d’emploi à cause de l’impact négatif de leur environnement de travail sur leur santé.

Le présentéisme : le nouvel absentéisme
Malgré leurs meilleures intentions, les employés qui viennent travailler alors qu’ils sont malades contribuent à une tendance appelée « présentéisme » qui se répand en Europe. Quand un employé est présent mais qu’il ne peut pas faire son travail correctement, sa productivité est compromise. Comme la plupart des employés continuent à travailler tant bien que mal au lieu de prendre un congé pour se rétablir, leur maladie est souvent prolongée, ce qui a un impact négatif sur la qualité et le volume de leur travail, et donc sur la performance globale de la société.

Selon les recherches menées par Fellowes, 33 % des employés européens souffrent régulièrement de douleurs lombaires et 31 % de douleurs aux cervicales à cause de leurs conditions de travail. Et ce n’est pas tout : jusqu’à 1 employé sur 5 évoque des problèmes de poids alors que 1 sur 10 cite une augmentation de tension artérielle à cause d’un problème de bien-être au travail.

Quand on analyse la cause de ces problèmes de santé, on constate un manque clair de sensibilisation aux bonnes pratiques de travail parmi les entreprises. Les principales mauvaises habitudes que les employés admettent sont : mauvaise posture en station assise à leur bureau (49 %), ne pas boire assez d’eau pendant la journée (41 %), et rester assis trop longtemps sans faire de pause (41 %).

La direction doit adopter une approche préventive plutôt que curative.

Le présentéisme est un problème qui préoccupe de plus en plus les dirigeants d’entreprise. Durant l’étude, les cadres supérieurs ont identifié l’amélioration du moral (48 %), la productivité (45 %) et la création d’un lieu de travail plus sain (38 %) comme leurs principales priorités - pourtant, seulement 47 % des employés ne savent pas que leurs employeurs proposent actuellement des initiatives de santé et bien-être dans ces domaines. Qui plus est, pratiquement la moitié (43 %) des travailleurs européens estiment que leurs employeurs ne font pas assez d’efforts pour s'occuper de leur bien-être.

 

Pour lutter contre ce problème grandissant, les employeurs doivent commencer à mettre en œuvre une approche plus préventive et à plus long terme face aux pratiques de travail malsaines, plutôt que de se replier sur des « solutions miracles » tactiques. Avec 54 % d’employés affirmant qu’ils ne quitteraient pas leur emploi si plus de choses étaient faites pour assurer leur bien-être, et 58 % affirmant qu’ils feraient du meilleur travail, la solution au casse-tête de la productivité est claire. Les employeurs de travailleurs sédentaires ont énormément intérêt à éliminer les causes des problèmes de santé liés aux postes de travail pour obtenir une main d’œuvre plus heureuse, plus motivée et donc plus productive.

Les entreprises européennes perdent déjà la somme ahurissante de 73 milliards d’euros1 par an à cause de l’absentéisme. Les employeurs ne peuvent donc pas ignorer les conséquences du problème de plus en plus grave du présentéisme. Les employés heureux et en bonne santé font du meilleur travail, et en font plus. L’impact sur les bénéfices est trop grand pour ne pas en tenir compte. 

En Europe, 74 % des cadres supérieurs estiment qu’en offrant des initiatives de santé et bien-être ils pourraient attirer de meilleurs employés.

Faites rimer espace de travail avec bien-être en utilisant l’approche 4 Zone de Fellowes® dans tous les environnements de bureau.

Fellowes, le spécialiste de l’ergonomie des postes de travail, a mis au point l’approche 4 Zone de Fellowes® pour un travail plus sain des employés de bureau. Il s'agit du guide idéal pour que vos employés conservent une bonne posture quand ils travaillent à leur bureau, et c’est aussi la parfaite introduction aux avantages des solutions « de la tête aux pieds » de Fellowes.

Conçues par des experts pour éviter les douleurs et blessures liées aux postes de travail, les solutions ergonomiques de Fellowes comportent des supports pour écrans et ordinateurs portables, des supports dorsaux, des repose-pieds et des repose-poignets agréés par FIRA² et dotés de la protection antibactérienne Microban®.

C’EST LA LOI : La loi oblige les employeurs³ à évaluer les risques liés au poste de travail et à s’assurer que leurs employés travaillent de manière sûre et confortable, où qu'ils se trouvent.

D'après les résultats de Loudhouse Research commandée par Fellowes 2017 (autre que 1. Loudhouse Research commandée par Fellowes 2016) 
2. FIRA International est un cabinet d'ergonomie indépendant. Les produits portant ce logo sont conformes à la législation européenne en matière de santé et de sécurité: BS EN ISO9241 / 1995 / Part 5; Directive CE 90/270 CEE et modifie 2002. 
3. Directive CE 90/270 / CEE

Partager via:

Continuer à lire

Contacter
close

Demande d'informations

Vous pouvez appeler un commercial Staples au numéro suivant:

0825 33 44 55

Vous pouvez également compléter le formulaire ci-dessous pour que l'un de nos commerciaux vous contacte dans les plus brefs délais.

Get help FR

Form